Elèves capoeira angola du groupe atissou avec l'ambassadeur du Brésil, en Afrique

Notre histoire

Atissou Capoeira naît en Afrique de l’Ouest, au Togo.

Nous sommes une association socio-culturelle, de partage et d’échange autour de l’art et de la culture, penchée sur le développement et les pratiques autour de la Capoeira Angola. 

Pourquoi “Atissou” ?

“Atissou” dans le dialecte Mina du Togo, veut dire l’arbre sacré, ou encore le grand arbre. 

Dans les années 1999, quelques temps après la sortie du film de Capoeira ” ONLY THE STRONG”, plusieurs acrobates et danseurs Togolais, étaient émerveillés par la pratique de cet art. Cette pratique est entremêlée de diverses formes de danses combatives, de prouesses acrobatiques, et de performances théâtrales.
Alors, l’initiation à la capoeira malgré l’absence des “mestres” ( enseignants) de Capoeira sur cette partie du continent africain, commence et continue, afin de retrouver l’enseignement et la pratique de cet art.

Parmi ces danseurs acrobates et pratiquants de capoeira, se trouve un dénommé togolais du nom de Mathias PLAKOO-VIGNON, connu dans le monde de la capoeira sous le nom de Mathias Bom Filho.

Après des années de pratique de la capoeira régionale, et plusieurs participations à  la semaine de la solidarité internationale en France,  Mathias Bom Filho, selon ses moyens, voyageait dans des pays où se trouvaient d’autres groupes de Capoeira. Son objectif était de partager des valeurs communes autours de la cet art malgré les difficultés culturelles et financières.

Mathias Bom Filho voyageait à la découverte de l’enseignement profond, philosophique et spirituel de la Capoeira ANGOLA, depuis les pays limitrophes du Togo jusqu’au Brésil ( terre natale de la Capoeira ). 

Les grandes valeurs humaine qu’il cherchait à travers cette pratique le rapprochait de la Capoeira la plus ancienne et la plus traditionnelle appelée : Capoeira Angola. 

C’est ainsi que l’amour pour la Capoeira Angola continue de nourrir les recherches de du capoeiriste togolais. 

Encouragé et soutenu moralement par ses élèves et ses amis comme: Boby Laurand,  Charls Koffi Mignanou, Mawuli Edith Kpodohouin et d’autres,  il créa l’association Atissou-Capoiera Angola au Togo en 2011 pour enseigner les valeurs autours de la Capoeira Angola. 

Il n’a certainement pas choisi le chemin le plus facile de la capoeira.
Mais il continue de créer et de renforcer les liens entre les pratiquants de Capoeira Angola de l’Afrique, du Brésil et de la France en organisant des rencontres internationales.

error: Content is protected !!