Stage de capoeira angola à Marseille avec le groupe CECA. Mathias bom Fliho montre un mouvement.

Notre enseignement

Notre enseignement est basé sur la maîtrise de soi, une préparation totale de son corps et une création du bien être.

Après un moment d’échanges, notre enseignement commence par des exercices d’étirement de détente. Ensuite, viennent les mouvement de maîtrise de chaque partie de son corps.

Tout cela pour travailler le dialogue corporel car la capoeira traditionnelle est aussi un art de communication corporel. Nous abordons ainsi la partie martial de la capoeira angola.

Une fois les exercices physiques et de dialogue maîtrisés, nous passons donc à l’étape de détente dans la pratique. C’est le moment où le pratiquant est maître de lui même dans ses mouvements choisi par lui et lui seul.

Puis, vient l’apprentissage de la musique. La capoeira se pratique avec un accompagnement musical traditionnel afro-brésilien.

Roda capoeira angola pour la fête de fin d'années du cours de Mathias Bom Filhopour enfants et adolescents chez Atissou à Vitry sur Seine, proche de Paris.
Fête cours enfants et ados, Vitry sur Seine

Alors, le pratiquant doit apprendre, non seulement le sens du rythme mais il doit savoir accompagner avec son instruments celui ou celle est entrain de chanter.

C’est ainsi que le capoeiriste devient donc responsable de tout ce qui se passe autours de la pratique.
Ce qui l’oblige à jouer aux instruments de musique liés à cet art tout en chantant.

Nos chansons son généralement en portugais.
C’est une manière de célébrer les origines de la capoeira, au Brésil.

error: Content is protected !!